BLOCK

En santé?

En santé?

En santé?

En santé?

En santé?

NOTRE SYSTÈME EN CRISE

Au cours des dernières années, les gouvernements qui se sont succédé ont tous sabré dans la santé et les services sociaux. Entre 2014 et 2017 seulement, cela représente plus de 900 millions de dollars en compressions. On demande au personnel du réseau de la santé d’en faire toujours plus, mais avec moins de ressources.

Vous pouvez facilement imaginer les conséquences : une surcharge de travail, plus d’épuisement et de démissions. Tout le monde est à bout. Pire encore, les gestionnaires ont de plus en plus recours aux mêmes stratagèmes pour éviter de gérer leur personnel, notamment la sous-traitance des services à domicile aux agences privées et aux organismes à but non lucratif.

Malgré toute la bonne volonté du monde, la qualité des services est affectée et ce sont encore les patients qui en souffrent le plus.

NOTRE SYSTÈME EN CRISE

Au cours des dernières années, les gouvernements qui se sont succédé ont tous sabré dans la santé et les services sociaux. Entre 2014 et 2017 seulement, cela représente plus de 900 millions de dollars en compressions. On demande au personnel du réseau de la santé d’en faire toujours plus, mais avec moins de ressources.

Vous pouvez facilement imaginer les conséquences : une surcharge de travail, plus d’épuisement et de démissions. Tout le monde est à bout. Pire encore, les gestionnaires ont de plus en plus recours aux mêmes stratagèmes pour éviter de gérer leur personnel, notamment la sous-traitance des services à domicile aux agences privées et aux organismes à but non lucratif.

Malgré toute la bonne volonté du monde, la qualité des services est affectée et ce sont encore les patients qui en souffrent le plus.

NOS MEMBRES AU BORD DU GOUFFRE, LES PATIENTS ÉCOPENT

Au Québec, la plupart des services de soins à domicile et services spéciaux sont assurés par les auxiliaires en santé et services sociaux (ASSS). Ce sont des travailleuses et travailleurs fortement qualifiés dont la responsabilité est de soigner les personnes ayant de grands besoins.

Pour les aînés et les personnes en grande perte d'autonomie, les ASSS occupent une place très importante dans leur vie, car ils permettent, pour un court moment dans la journée, de les sortir de leur isolement et, pour certains, de leur profonde solitude.

Mais en cette période d’austérité, sans compter la gestion du réseau qui ressemble de plus en plus à une corporation, les patients et les travailleurs ne sont devenus que des chiffres dans un tableau Excel. Les affaires passent devant les besoins.

De plus, la part grandissante de soins confiés en sous-traitance précarise notre réseau, causant l'effritement et la déprofessionnalisation du service des soins à domicile.

Il faut que ça change.

LES SOINS QU'ON MÉRITE

Comme société, nous devons nous assurer que nos aînés et les personnes ayant de grands besoins puissent vivre dans la dignité et recevoir les soins auxquels ils ont droit. Réinvestissons dans les soins à domicile ainsi que dans les soins aux personnes les plus vulnérables et valorisons davantage le métier d’ASSS pour être en mesure d’offrir des services de qualité et avoir une main-d’œuvre qualifiée capable de répondre aux exigences élevées du réseau de la santé.

LES SOINS QU'ON MÉRITE

Comme société, nous devons nous assurer que nos aînés et les personnes ayant de grands besoins puissent vivre dans la dignité et recevoir les soins auxquels ils ont droit. Réinvestissons dans les soins à domicile ainsi que dans les soins aux personnes les plus vulnérables et valorisons davantage le métier d’ASSS pour être en mesure d’offrir des services de qualité et avoir une main-d’œuvre qualifiée capable de répondre aux exigences élevées du réseau de la santé.

SCFP_Main_Bleu
© 2019 — Syndicat canadien de la fonction publique
© 2019 — Syndicat canadien de la fonction publique
© 2019 — Syndicat canadien de la fonction publique
© 2019 — Syndicat canadien de la fonction publique
© 2019 — Syndicat canadien de la fonction publique